Usbek et Rica, le magazine qui explore le futur

Pour débuter cette rubrique lecture, j’ai choisi de vous parler d’un magazine trimestriel que j’ai découvert peu de temps après son arrivée en kiosque et que j’apprécie toujours autant : j’ai nommé Usbek et Rica. J’ai constaté régulièrement lorsque j’évoquais ce magazine que personne autour de moi ne semblait en avoir entendu parler… J’ai alors eu envie de partager mon enthousiasme pour le-dit magazine, et peut être ainsi de le faire découvrir à quelques personnes. Le dernier numéro  inaugure d’ailleurs une nouvelle formule qui m’a totalement convaincue et que je souhaitais présenter ici.

De quoi nous parle Usbek et Rica ?

Le titre est une référence directe aux protagonistes des Lettres persanes de Montesquieu. Le magazine s’inspire du regard étonné que portent les deux voyageurs sur le monde qu’ils découvrent. Usbek et Rica explore quant à lui le futur… Voilà comment le magazine se définit lui même sur son site internet :

« Usbek & Rica interroge la relation complexe entre l’homme et la technique, à l’heure où nous assistons aux bouleversements les plus rapides et vertigineux de notre histoire. C’est aussi un magazine qui refuse de céder au pessimisme et qui prépare, avec ses lecteurs et tous les « inventeurs de l’avenir », un futur où l’humanisme l’emportera »

Le manifeste du magazine affiche lui aussi une ligne résolument positive. Ca donne envie non ?

Le destin animal, dossier de l’été 2013

Les derniers numéros titraient sur des sujets aussi variés que les modifications du corps, l’avenir de la musique, Internet face au capitalisme, l’idée de gouvernement mondial, le destin animal ou encore le futur de l’école. Je trouve beaucoup de points forts à leurs numéros : les articles ne dédaignent pas l’humour et ne tombent jamais dans la facilité ; l’approche n’est pas purement « technophile » mais élabore une vraie réflexion éthique et sociale autour de ces enjeux. Les articles, toujours de grande qualité, mettent en perspective progrès technologique et progrès social et donnent à réfléchir sur la société de demain. Le tout en sortant des sentiers battus et en diversifiant joliment l’offre de nos maisons de la presse, kiosques et autres Relay…

Un concept innovant

Usbek et Rica se finance sans publicité, ce qui en rend la lecture très agréable. L’équipe du magazine s’appuie en fait sur une synergie de projets qui reposent sur le même esprit que celui du magazine, l’exploration du futur. Parmi ces projets : une application pour smartphone, une box cadeau, une collection de livres, des conférences ou encore du conseil aux entreprises. En voici quelques exemples.

  • « Futur ! » est une application gratuite et collaborative qui propose aux contributeurs de partager les innovations qu’ils ont découvertes. Les utilisateurs peuvent qualifier chaque information de « déprimante » ou d’ « excitante ». Vous pouvez lire un article complet à propos de l’appli Futur ! sur ce site.
  •  Le monde expliqué aux vieux est une collection de livres en co-éditions avec 10/18.  Sept ouvrages ont déjà été publiés, dont Les Jeux Vidéo, Le Vintage, Facebook, ou encore Les Energies renouvelables.
  •  Le Tribunal pour les générations futures est une conférence-spectacle mensuelle qui prend la forme d’un procès avec un accusé, des témoins et des jurés tirés au sort dans le public. Quelques exemples de thématiques traitées : Faut il fermer les prisons ? Sommes nous trop nombreux sur Terre ? Doit-on exploiter les animaux ? Le capitalisme va-t-il mourir ? Faut-il autoriser Internet au bac ? La culture doit-elle être libre et gratuite ? Lors de ces conférences, les lecteurs peuvent aussi échanger des livres contre une monnaie complémentaire disponible dans chaque numéro du magazine, l’usbek.
  • Le Future Mag est une émission d’Arte à laquelle collabore Usbek et Rica. On peut d’ailleurs reconnaître leur charte graphique sur le site de l’émission 🙂

Le dernier numéro : une formule toute neuve

Usbek et Rica innove régulièrement pour rester attractif et coller au mieux à sa mission d’exploration du futur. Le numéro 15 de Mars/Avril/Mai lance ainsi une nouvelle formule. On y retrouve des rubriques sympathiques de la formule précédente :

  • La sélection Historique/Anecdotique  reprend les évènements marquants des derniers mois, avec d’un côté « ce qui va rester dans dix ans », et de l’autre « ce qu’on aura oublié dans six mois » (et c’est parfois drôle).
  • Les Signes d’espoirs/Signe de fin de civilisation mettent en avant des évènements qui donnent envie de croire en l’avenir…et d’autres particulièrement affligeants.
  • Les aventures d’Usbek et Rica en bande dessinée... cette fois les protagonistes débarquent du futur !

Ce qui change ? Le magazine est maintenant articulé autour de trois grandes parties  : Les signaux faibles, les controverses et les utopies. Dans les signaux faibles, on peut trouver par exemple dans ce numéro un article sur les nouvelles technologies qui émergent en 2015, ainsi que le grand dossier à la une sur les mouvements technocritiques (que vous pouvez retrouver en ligne). Du côté des controverses, entre autres, une réflexion sur le neuromarketing cotoie une analyse comparative de l’Etat Islamique et du PKK kurde, appréhendés comme incarnations de deux utopies diamétralement opposées.  Parmi les utopies enfin nous pouvons lire un beau reportage sur le village éthiopien d’ Awra Amba qui a instauré l’égalité entre hommes et femmes, et une réflexion sur le devenir possible du travail.

Dans ce nouveau numéro se cachent aussi de nouvelles rubriques : Les artistes du futur, le Duel des visionnaires, la recette du futur (végétalienne ce mois ci), ou encore une nouvelle de fiction.

J’ai vraiment apprécié cette nouvelle organisation du magazine, qui me semble s’ouvrir encore davantage à des aspects politiques et sociaux sans se cantonner à une réflexion sur l’innovation et la technique (bien qu’il s’agisse d’un thème fondateur du magazine). En témoignent l’article sur l’Etats Islamique et le PKK, celui sur le village d’Awra Amba, ou le portrait de Pavlik Elf qui vit depuis six ans sans argent. Bien entendu, le magazine ne délaisse pas le thème des relations humains -technique : le dossier « Les ennemis de la machine », que j’ai trouvé passionant, est au coeur de cette réflexion.

15
Numéro en kiosque, dossier sur les technocritiques

Voilà, en bref, un magazine qui stimule notre réflexion avec une approche originale. Et ça fait du bien ! En espérant vous avoir au moins donné envie de le feuilleter, je serais très curieuse d’avoir vos retours sur le contenu du dernier numéro.

Connaissiez vous Usbek et Rica ? Plutôt conquis ou indécis ?

Publicités

7 commentaires

    1. Je le trouve assez facilement mais il n’est pas dans tous les kiosques… tu as de plus grandes chances de le trouver dans les Relay des gares en fait 🙂

      Aimé par 1 personne

  1. Il a franchement l’air sympa ce magazine ! Merci pour le partage 🙂
    Concernant les dossiers, trouves-tu qu’ils soient suffisamment approfondis ou sont-ce des dossiers un peu plus « superficiels », avec des questions en suspens, pensés pour susciter la réflexion ?
    Ca plairait bien à mon amoureux, dommage pour le prix hors France par contre…

    J'aime

    1. Je trouve que c’est un parfait compromis en fait : la réflexion elle même est quand même assez approfondie, mais elle est formulée en des termes très accessibles, et les articles ne sont pas trop longs. Du coup c’est assez stimulant mais ça ne prend pas la tête (enfin en tout cas moi je peux le lire juste pour le plaisir sans me dire que mes neurones vont chauffer^^). Ensuite, c’est sûr que les articles n’ont pas pour but de répondre définitivement à une question, ils développent leur analyse mais ils sont aussi et surtout là pour questionner.
      Oui c’est vrai que je n’avais pas regardé le prix hors France…

      Aimé par 1 personne

  2. Ce magazine me tente vraiment, je vais essayer de le trouver en kiosque 🙂 Je cherche depuis longtemps un magazine qui parle de sujets actuels de ce genre tout en restant accessible et le fait qu’ils parlent de la cause animale m’intéresse vraiment ! Dis-moi as-tu déjà lu Causette ? C’est un magazine qui me tente aussi et qui semble du même genre mais peut-être plus accès vers le féminisme.

    J'aime

    1. Bonjour ! Je m’excuse pour ma réponse tardive, j’ai laissé le blog de côté pendant mes vacances (dont je reviens à peine). Je lisais Causette il y a quelques années, le ton et le contenu sont quand même très différents de ceux d’Usbek et Rica je trouve. Je ne le lis plus vraiment car quelques articles m’ont un peu dérangé et je trouvais que le propos finissait par tourner un peu en rond, mais il y a parfois de vraies investigations et des reportages qui valent le coup. Et j’ai justement acheté leur dernier hors série de l’été sur la manipulation, qui est vraiment pas mal 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s